Monthly Archive for June, 2008

Programmer en objet PHP

Suite à mon article La programmation orientée objet, je vais vous introduire à la POO (programmation orientée objet) version PHP, ce qui me permettra par la suite de vous en apprendre plus sur la programmation à grande échelle.

Commençons donc par les bases. L’objet en PHP est semblable à celui dans les autres langages: il contient des attributs (variables) ainsi qu’un ensemble de méthodes nous permettant de le manipuler.

Afin de rendre ce texte aussi utile qu’agréable, voici donc un petit objet, qui est en fait une page html:
[php]
class Page {
private $title = ”;
private $content = ”;

public function __construct($title = ‘Titre par défaut’, $content = ‘Je suis du contenu’)
{
$this->title = $title;
$this->content = $content;
}

public function setTitle($title)
{
$this->title = $title;
}

public function setContent($content)
{
$this->content = $content;
}

public function render()
{
echo ‘<html>’;
echo ‘<head>’;
echo ‘<title’ . $this->title . ‘</title>’;
echo ‘</head>’;
echo ‘<body>’;
echo $this->content;
echo ‘</body>’;
echo ‘</html>’;
}
}
[/php]
(oui, cette méthode render() est plutôt malpropre, mais pour les bien de la cause, on va souffrir un peu!)
Ainsi, avec cet objet, il m’est possible d’afficher une page HTML dont je peux modifier dynamiquement le contenu ainsi que le titre. Par exemple
[php]
$page = new Page();
$page->setTitle(‘Accueil’);
$page->setContent(‘Ceci est un contenu vraiment intéressant!’);
$page->render();
[/php]
Me permet en 4 lignes d’afficher une page HTML complète (bien sûr il manque quelques tags pour la rendre valide w3c!)

Bon, maintenant voyons ce qui se passe vraiment. Premièrement, on a écrit la définition de notre objet, notre page doit avoir un titre et un contenu. Ce sont nos deux variables privées ($title et $content) car par défaut, un objet veut garder ses attributs (variables) à lui seul. Il en est le seul propriétaire et veut donc être le seul qui peut avoir le plaisir de les modifier. Bien sûr, il est possible de permettre aux autres de modifier ces variables en les rendant publiques, mais pourquoi gâcher le plaisir de notre objet???

Par la suite, on déclare deux méthodes qui permettent de modifier les variables par leur intermédiaire: setTitle($title) et setContent($content). La méthode __construct (débutant en PHP5) est l’équivalent du constructeur en C++. Lorsqu’on fait new Page(), il appelle le constructeur en lui donnant aucun attribut, il se contentera donc d’utiliser ceux par défaut. Finalement, la méthode render() permet l’affichage dans le navigateur du contenu précédemment affecté par les deux méthodes setTitle et setContent.

Pour ceux qui ne comprennent absolument rien de ce qui vient d’être dit, passons en mode ralenti 🙂

[php]
$page = new Page();
[/php]

Ceci déclare un nouvel objet Page. Pour que PHP puisse utiliser un objet, il faut que celui-ci existe. Donc, en faisant new Page(), on dit à PHP “SVP mon Dieu, crée une Page sans attributs”. PHP, notre Dieu, fait. $page = permet d’attribuer ce nouvel objet à une variable pour le manipuler par la suite.

[php]
$page->setTitle(‘Accueil’);
[/php]

Ici, on dit à notre objet, par l’intermédiaire de la flèche qui signifie que l’on descend dans la branche d’héritage, que l’on veut qu’il exécute sa méthode setTitle avec comme paramètre le texte Accueil. Cela aura pour effet de modifier la variable interne $title de notre objet pour ‘Accueil’.

[php]
$page->setContent(‘Ceci est un contenu vraiment intéressant!’);
[/php]

Comme précédemment, on demande à notre objet d’exécuter sa méthode setContent pour modifier sa variable $content cette fois-ci. On lui attribut le texte ‘Ceci est un contenu vraiment intéressant!’.

[php]
$page->render();
[/php]

Finalement, on demande à notre magnifique objet d’exécuter sa méthode render(), sans argument, qui retourne ses deux attributs formatés pour afficher une page HTML.

On voit donc que la POO en PHP est très similaire à celle en C++ ou autre langage OO. C’est compréhensible … on emploi les mêmes termes pour désigner les mêmes choses, non?

En conclusion, avec ce bref introduction à l’OO, je serais en mesure de vous montrer des scripts qui pourront vous permettre de gagner soit du temps, ou encore d’avoir bien du plaisir à voir la puissance que vous avez entre les mains. Enfin, il suffit seulement de savoir ce que l’on veut faire et comment on va s’y prendre pour y arriver.

Categories